L'Herbe Folle

17 juillet 2017

DOSSIER SPECIAL - Contraception naturelle : Yes we can !

5dca13670157c71f56712730ad73f655

source

Un grand vent de liberté souffle sur la sphère contraceptive.

Les dernières nouvelles du front se veulent rassurantes, on minimise les affaires, on met un petit mouchoir sur les risques et puis on continu d’entendre les mêmes choses : AVC, thrombose, cancer, infarctus, embolie,……des ptis rien sur lesquels on passe rapidement…anecdotiques.

PAS D’INQUIETUDE.

Aahhhhh que j’aime cette France du courage, qui sait reconnaitre à chaque problème sanitaire sa part de responsabilité et qui témoigne toujours d’une grande objectivité face à son devoir de précaution, d’information et de prévention.

Evidemment, la fumée me sort des oreilles.

Prendre une contraception hormonale n’est pas un geste anodin.

Notre gynécologue adoré, partenaire particulier de notre santé et de toutes les étapes de notre féminité, n’alerte pas plus et perpétue la tradition….à juste titre : « Vous préférez une grossesse non désirée ou un infarctus/AVC/cancer dont les statistiques restent faibles/incertains ?? »…la messe est dite.

Notre société moderne a tellement intégré la prise de pilule ou la pose d’un sterilet comme un réflexe dépourvu de conséquence que plus personne ne réfléchit aux probables incidences, plus ou moins graves, qui peuvent découler de la prise d’une contraception hormonale.

Sauf que….et bah sauf que là, les gars, on ne peut pas dire que le cancer du sein soit anecdotique par exemple ; que des femmes, de plus en plus nombreuses, de moins de 45 ans se retrouvent à gérer une maladie qui était réservée à leur grand-mère après 55 ans il y a 25 ou 30 ans…et encore !

Les statistiques des infarctus et AVC féminins sont en pleine hausse, ce n’est pas anecdotique non plus !…Alors oui, bien sûr, le tabac n’est pas un innocent dans l’histoire, mais la pilule non plus !

Il y a quand même un faisceau d’indice qui converge bien vers une cause à effet directe : la pilule n’est pas sans danger, le stérilet aux hormones non plus.

Pour le moment la marmite boue, le couvercle tressaute mais tout reste encore sous contrôle. Je fiche mon billet pour que dans un proche avenir, le couvercle explose et qu’on se retrouve ENCORE à demander des comptes sur des données de risques largement connues, plus ou moins communiquées, qui auraient pu éviter des drames.

Mais bon, finalement, la bonne nouvelle c’est que le vent tourne. Et oui ! De plus en plus de femmes souhaitent s’exonérer des hormones pour tendre vers un contrôle de fertilité naturel.

Alors, n’allez pas parler de ça à votre gynéco ou votre médecin, il va vous coller une baffe !

Concevoir qu’une femme puisse se retrouver maîtresse de son corps et en comprendre le fonctionnement, ça dépasse de loin l’entendement pour nos chers savants. Bah oui ! Pourquoi s’emmerder avec des méthodes de Neandertal, alors que l’on a sous la main une solution qui a fait ses preuves !

Cependant, c’est non seulement possible, mais hyper efficace. A condition bien sûr et surtout, d’être rigoureux dans la méthode. On a rien sans rien !

Alors, dans notre arsenal on peut citer :

- l’abstinence (le couvent des sœurs du sacré cœur vous souhaite la bienvenue)

- le préservatif : rigoureusement recommandé pour s’éviter une MST si vous papillonnez mais aussi indispensable lors des premiers mois d’observation de votre cycle menstruel, sans pilule ou stérilet.

- le stérilet au cuivre : toutes ne le supportent pas, mais il est indéniablement une alternative facile et efficace aux hormones, et accessible aux nullipares (personnes n’ayant pas encore eu de bébé).

- la méthode Ogino : votre gand-mère peut d’ailleurs vous en parler car elle l’a testé et boum badaboum, loupé ! Votre papa est né…on appelle d’ailleurs cela les bébés Ogino ! (humour..on fait mieux comme méthode de prévention naturelle des grossesses, de nos jours).

- La méthode de « je saute du train en marche » ou autrement appelée : méthode du retrait…tous les hommes ne sont pas des Christian Grey en puissance qui « exercent leur contrôle dans tous les domaines (…Melle Steel) »..donc, c’est risqué.

 Parmi la foultitude de méthodes existantes, il y en a quand même une qui se détache du lot.

Très répandue au Canada et en Allemagne, le moniteur de fertilité a fait ses preuves et est devenu le meilleur sex friend de tous les temps !

Il s’agit pour ma part du moniteur de fertilité Lady Compt.

Son utilisation est simple : après un premier paramétrage des données concernant vos 3 derniers cycles sans pilule, il vous suffit de mettre le petit thermomètre intégré au boitier sous votre langue chaque matin avant de sortir du lit…les informations sont enregistrées et lorsque le boitier a emmagasiné assez de données pour connaitre votre cycle, il vous informe de votre période de fertilité via 3 indicateurs :

- vert : kamasutra me voilà !

- jaune : le boitier signal un petit doute sur l’interprétation de votre cycle (pour peu que vous ayez eu la grippe et que votre température soit montée plus qu’à l’accoutumé, il préfère donner un signal de doute quant à l’analyse du cycle).

- Rouge : si désir d’enfant, allez-y, si non, préservatif ou abstinence.

Je l’utilise depuis 2 ans et je complète les informations du boitier par une observation de mes secrétions vaginales. Et oui ! Ce n’est pas glamour…mais c’est un indicateur de précision redoutable pour savoir où vous en êtes dans votre cycle. C’est cette fameuse glaire qui va servir de tapis roulant aux spermatozoïdes…et pour remplir son rôle, elle doit comporter des caractéristiques bien spécifiques que vous retrouverez sur ce site très bien fait.

Cette méthode combinant prise de température + observation de la glaire et des signaux physiologiques de votre cycle promet une efficacité de plus de 99%.

Au début, cela peut paraitre fastidieux, mais je vous promets que vous allez très rapidement devenir une experte et reconnaitre tous les signes qui vous permettront de maitriser votre fertilité naturellement sans y passer plus de 3mn !

Et de toute façon, si cela ne vous enchante pas, il vous reste toujours l’option stérilet au cuivre !

Mais pour toutes celles qui veulent être totalement autonome dans cette aventure, je vous encourage à ne pas avoir peur et à bien préparer votre projet.

Voici quelques liens qui pourront vous aidez à vous informer :

- http://www.lady-comp.fr/

- http://fr.clearblue.com/moniteur-de-contraception

- http://blog.sympto.org/sympto-kezaco/

- https://www.untibebe.com/page-3186125/

- https://sympto.org/data/manual_fr_sympto.pdf

- http://www.fertiliteconsciente.fr/

- http://www.mamanvogue.fr/les-methodes-naturelles-de-regulation-des-naissances/

 Connaître son corps, savoir en interpréter les signes, être à l’écoute de ce qu’il s’y passe…quoi de plus normal ! Etre libre et éclairée, autonome et confiante…voilà un programme accessible à toutes.

Ne doutez plus.

Je suis bien sûr à votre disposition pour échanger sur le sujet, si vous souhaitez mon retour d’expérience ou des conseils pour commencer l’aventure.


04 juillet 2017

Olrun.....la bulle végan inattendue !

 

IMG_20160513_155919

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous présenter Chloé.

J'ai rencontré cette charmante personne lors d'un stage d'alimentation crue et j'ai été absorbée par sa pétillante personnalité et les récits de son expérience, de ses voyages.

C'est pleine de conviction et de passion qu'elle a décidé d'ouvrir son restaurant : OLRUN, à Rostrenen (22).

Les premiers retours sont très posititifs et je salue son courage et sa ténacité, car, au pays du cochon, il n'est pas évident d'ouvrir un restaurant de cuisine végétale... encore moins dans une petite commune de 3 500 habitants. C'est un beau pari et je lui souhaite sincèrement toute la réussite qu'elle mérite dans cette ouverture à une autre cuisine, à de nouvelles saveurs...

IMG_20161128_224700IMG_20160721_143949IMG_20161122_231028

 

Je vous laisse découvrir son parcours...et les quelques mots qu'elle a eu la gentillesse de me transmettre pour le blog.

"Je suis une centre-bretonne d'adoption, c'est à dire que j'ai débarqué à Rostrenen à l'été 2015 après presque 6 ans à Montréal à travailler en communication web, et 2 mois et demi en Norvège en wwoofing. 

Ça faisait déjà quelques années que j'avais en tête de monter mon projet, qui a d'ailleurs adopté différentes formes: de la chaussure personnalisable à la tisanerie en passant par les leggings. Le projet final s'est adapté à mon nouveau mode de vie, plus proche de la nature, plus simple, plus végétal, et à l'endroit où j'ai décidé de le monter. 

 A la base, j'ai une formation prépa - école de de commerce et rien ne me prédisposait à la cuisine... Petit à petit, ma réflexion, mes aspirations et des enjeux de santé m'ont poussé à me préoccuper de ce que je mangeais, mais aussi à l'impact de cette consommation sur l'environnement et sur l'économie. 

Ce projet est l'aboutissement de tout ce que j'ai mis en place ces dernières années sans savoir vraiment vers quoi j'allais.

Arrivée en centre Bretagne, j'ai senti que je pouvais me lancer, que c'était enfin le moment. 

De manière moins égoïste, ce projet a pour vocation d'ouvrir les horizons culinaires des gens du coin en leur démontrant que se nourrir autrement, de façon végétale, est possible, et bon pour la santé, de surcroît!

Je travaille le plus possible avec des maraîchers locaux donc, à son échelle, mon projet fait vivre l'économie centre-bretonne qui en a bien besoin!

Ce que j'ai entendu à l'ouverture (et entends encore!) c'est que la nourriture végétarienne ne "nourrit pas", qu'elle est cantonnée aux végétariens; un "carnivore" ne pourrait apparemment pas se passer de viande un seul repas... Beaucoup de personnes restent sur cette fausse croyance et ne veulent pas déroger à leurs habitudes. Heureusement, je me rends compte qu'il y a aussi une population curieuse, qui recherche ce type de nourriture saine et originale. 

 J'arrive bientôt à l'heure du bilan de la 1ère année, et je vais en profiter pour corriger les points et améliorer ce qui peut l'être.

Pour moi, le principal défi est de devoir travailler seule. C'est pesant et me demande beaucoup de temps et d'énergie. Donc, je cherche une collaboration, que ce soit avec un artisan, quelqu'un qui voudrait s'occuper d'un salon de thé, pourquoi pas dans un nouveau local (le mien est un peu petit). Tout est sur la table mais à l'heure actuelle, quelque soit la forme que prendra Olrun, je ne me vois pas redevenir employée! "

 Pour ma part, j'ai prévu de m'y rendre prochainement pour savourer cette délicieuse parenthèse végétale....Merci Chloé !

 

29 mars 2017

Formez-vous à la naturopathie du 21ème siècle !

logo

photo_INH

 credit photo : @Gajus fotolia

Quel immense plaisir que celui de vous annoncer l’ouverture d’un nouveau venu dans le monde de la Naturopathie : L’Institut de Naturopathie Humaniste ou INH.

Immense plaisir pourquoi me direz-vous ?

Et bien tout d’abord parce que ce projet de formation est porté par une chère amie, Odile Chabrillac. Une femme talentueuse, excellente naturopathe, reconnue pour son approche performante et moderne de cet outils de santé formidable.

Pédagogue, bienveillante et passionnée, elle est l’auteure d’ouvrages de bien-être qui font références. C’est, de plus, une psychothérapeute de talent.

Et bien cette femme exceptionnelle a eu la bonne idée de transposer toutes ses valeurs, tout son savoir, toute son expertise dans un programme de formation passionnant.

 La Naturopathie est déjà une discipline captivante, ses fondamentaux sont le socle indispensable à toute formation dignes de ce nom, mais ce qui distingue l’INH réside indiscutablement dans la richesse des matières et des approches thérapeutiques modernes qui y sont enseignées. Cette transmission de savoir est dispensée par les meilleurs praticiens dans chacune des disciplines ! De la Haute Couture Naturopathique, pour emprunter cette vue de l’esprit à mon amie Celine (autre femme de talent à découvrir d’urgence).

 Et puis il y a aussi cette particule….qui sonne comme un vent nouveau sur la planète Naturo…HUMANISTE…..pourquoi ce mot ?

Humaniste parce que porté par des valeurs qui font la part belle à l’empathie, à la bienveillance, à l’engagement qui révèle le meilleur de soi, au regard chaleureux et rassurant, à l’éthique et à l’intégrité morale et physique que les praticiens formés par l’INH porteront fièrement.

 Je l’attendais cette formation, cette école, cet institut accessible, dépoussiéré, solide et concret….

 L’INH n’est pas une énième école de Naturopathie..non non non….c’est THE PLACE TO BE de la nouvelle génération de Naturo !

 Et vous savez quoi….et bien j’en suis !!!! J'ai l'honneur de faire partie de cette belle équipe et de suivre également le cursus de formation.

 Vous aussi vous partagez ces valeurs ? Vous aussi êtes de la trempe de ces praticiens en devenir sérieux, tendances et optimistes ?

 Alors rendez-vous sans plus tarder sur la page FaceBook de L’INH !

Je répondrais avec plaisir à vos questions !