Question : comment manger sereinement et en santé ?

Si vous me suivez, vous savez que durant ma grossesse je suis passée par une phase curative crudivore, cette approche alimentaire a réussie à régler de gros soucis de psoriasis dont j’avais du mal à me défaire.

Elle m’a également permis de remettre les compteurs à zéro car grâce à cette alimentation, j’ai pu remettre de l’énergie dans mon corps, éliminer les kilos superflus, retrouver une peau en pleine santé.

Ensuite, je suis retournée naturellement à une alimentation « classique ».

Mais voilà. Qu’entend-t-on par alimentation classique ?

Passionnée par la nutrition et le sport, je peux vous assurer que j’en passe du temps à lire des livres sur tout ce qui traite du « bien manger ». Et là, c’est pareil, le « Bien manger » est porté par quel type de régime quotidien ?

Crudivorisme, paléo, sans gluten, macrobio, véganisme, végétalisme….pfffff….et bien entendu, avec toutes les contradictions qui opposent souvent toutes ces différentes approches alimentaires.

Un coup, les céréales sont bonnes pour la santé, les sans gluten encore plus et puis finalement elles sont toutes à bannir…un coup les fruits sont une panacée pour la santé et puis finalement rien n’est si sûr..un coup la viande « c’est mal », un coup c’est super…mangez cru c’est parfait, mais mangez cuit c’est indispensable…..STOOoooooooPPPppppp !

Pour tout vous dire, c’est l’indigestion d’information ! (ah ah ah)

J’arrive à saturation et j’en suis à me dire que finalement, il n’y a pas foncièrement de régime miracle, mais uniquement des choix et des pratiques de bon sens.

En ce moment, j’ai des contre-exemples qui font froid dans le dos…et qui attestent bien que l’alimentation ne peut, de toute façon, nous prémunir de façon ultime de la maladie (grave ou pas).

Des connaissances crudivores qui développent des cancers alors que ce mode alimentaire est censé vous en protéger. Des végétariens qui vont bientôt disparaître tellement leur fonte musculaire est impressionnante. Des frugivores en déliquescence avec des cheveux et des dents que les momies ne leur envieraient même pas……c’est inquiétant.

Évidemment, dans tous ces types de consommateurs, il y en a également qui resplendissent de santé et qui ont finalement su trouver leur équilibre alimentaire ou qui gère leur mode d’alimentation de main de maître sans commettre d’erreur fatale.

Et c’est bien là qu’est le problème finalement, le problème c’est qu’avant d’embrasser un régime alimentaire spécifique, on se laisse séduire par l’apparence des ambassadeurs qui nous les vantent. Souvent jeunes, beaux, musclées..belles dents blanches, chevelure soyeuse, œil pétillant, ou bien âgée mais resplendissant de santé et de vitalié…ça laisse rêveur..et on a envie nous aussi d’en être !

Mais ce que l’on se dit rarement, c’est que cette alimentation qui réussit à certain, ne nous réussira pas à nous…alors on peut se prendre au jeu et essayer ! Il serait même dommage de ne pas le faire car avant de trouver, il faut bien chercher !

Mais quand visiblement votre métabolisme s’épuise, que votre apparence se dégrade, que votre fatigue s’accentue….il faut prendre conscience que la limite est atteinte et passer à autre chose….ou rectifier le tir.

Si je dois retenir un livre, un seul, qui est dans l’équilibre des choses et le bon sens, c’est celui du professeur Joyeux : « Changer d’alimentation ». Très bien documenté, il fait la part belle aux légumes, aux fruits, aux produits bruts et de qualité, il fait le point sur les compléments alimentaires à privilégier, à leur action sur votre organisme et vous donne également des protocoles de prévention facile à mettre en place.

Avec le recul de toutes mes lectures, il y a quand même des points communs ultimes sur lesquels on peut s’appuyer sans trop douter :

- bannir toutes les produits industriels bourrés de sucres, de gras, d’éléments chimiques douteux car comme le disait notre cher JP Coffe « C’est d’la merde ».

- écarter sans regret les sodas, jus de fruits qui ne sont ni plus ni moins que du sucre liquide

- écarter les laitages qui causent beaucoup de tort à la santé

- faire la part belle aux légumes, cru et cuits à la vapeur douce

- profiter des fruits de saison raisonnablement car certaines personnes se déminéralisent avec leur consommation excessive (ne demandez pas comment et pourquoi, j’en sais rien, mais je sais que ça existe car il y a beaucoup de témoignages en ce sens)

- limiter la consommation de céréales, et de céréales sans gluten

- limiter la consommation de viande, et choisir de la viande de très bonne qualité (si cela existe encore !), de même pour les œufs et le poisson.

J’ajouterai également que le plaisir est fondamental dans l’alimentation. Donner du bon carburant à son corps, apprécier les saveurs, prendre le temps de cuisiner est primordial. Quand on sait que c’est finalement l’excès qui génère les problématiques, on peut espérer qu’en équilibrant son assiette et ses rituels alimentaires on sera dans le juste !

Ajoutons à cela une activité physique régulière, une vie sociale riche et épanouissante et une gestion du stress…et là je crois qu’on tient un programme pas trop mal !

Pour ma part, on va dire que mes repas se résument à cela :

- de belles salades de crudités en entrée avec une sauce cru (d’ailleurs je vous recommande chaleureusement le livre de Karolina et Abel « Saucez Cru », qui est une mine d’or pour agrémenter vos salades)

- des légumes cuits à la vapeur douce, mais aussi cuisinés sous toutes leur forme : gratin, omelette, vapeur, tarte crue , pizza végétarienne avec base végétale, cake aux légumes sans gluten…bref, le champs des possibles est assez vastes !

- des fruits en smoothie le matin (surtout des bananes à vrai dire), combiné avec un supplément en vitamine B12 et en spiruline.

- pas de viande mais des œufs et pas de poisson car..j’aime pas ça…bon, une faiblesse quand même pour le poisson cru, mais la qualité des poissons est tellement médiocre que ça me donne même plus envie.

- très très peu de céréales, de noix, de produits sucrés et pas de pain

- pas de produits laitiers car réaction cutanée immédiate, pas de produits issus de l’industrie…

Je profite des saisons pour intégrer des régimes spécifiques, ainsi, l’été je vais être très crudivore car le climat chaud va permettre à mon corps de bien assimiler cette diète, que j’adore en plus…puis, vers l’automne, c’est vers le véganisme que je vais me tourner et ce, jusqu’à ce que les beaux jours reviennent, mais en intégrant quelques recettes crues pour les entrées et les desserts !

Je prends un peu de tout, je fais à ma sauce et surtout, j’observe si cela me convient…et je prends du plaisir.