eau

(Source photo inconnue)

 

S’il est bien une source de vie dont dépend l’humanité toute entière, c’est bien celle de l’eau.

 Ses propriétés sont nombreuses.

On connait évidemment celle de nous hydrater et de maintenir nos cellules dans un bain salutaire.

Mais cela ne s’arrête pas là, puisque l’eau semble avoir des « pouvoirs » bien plus étendus et étonnants que ceux qu’on lui prête de manière assez primitive (à savoir uniquement hydratation) !

 

Différents travaux passionnants amènent à la réflexion que l’eau serait en capacité de se charger d’informations et d’en redistribuer les bienfaits.

 « Qualité centrale de l’eau :  Prise en compte des effets de nos pensées et de l’environnement sur nos gènes. La moindre goutte d’eau, tout comme l’émission d’une croyance est déjà une implication. Peu à peu une nouvelle approche de la biologie et de la médecine se dessinent. Nous assistons aux prémices de la biologie numérique et de la médecine informationnelle que Jacques Benveniste entrevoyait dans son préfabriqué. En effet, tel que le formule Jaques Collin « à partir du moment où l’on se connecte entre le physique et le métaphysique, l’eau assure l’interface ; et la redécouverte de ses modalités d’action permet d’innombrables applications ».

 Extrait de cet excellent article de l’INREES : https://www.inrees.com/articles/memoire-eau-revolution/

 

 Des documentaires sont dédiés à cette hypothèse : « Water  - Le pouvoir secret de l’eau » ou encore « La mémoire de l’eau » diffusé par Arte.

 Ces approches amènent réellement à une réflexion poussée sur le rôle de ce breuvage…..qui renferme visiblement plus d’un secret !

 Pour ce qui est de l’approche totalement factuelle concernant l’eau, il en est une qui fait moins rêver…..sa qualité.

 Véritable bouillon de 11h (breuvage empoisonné), l’eau que nous consommons au quotidien est une petite bombe chimique.

Qu’elle soit en bouteille ou du robinet, elle renferme une somme assez inquiétante de résidus toxiques dont il est impossible de se débarrasser par traitement conventionnel.

 « La réglementation qui fixe les teneurs maximales en pesticides dans l’eau du robinet a été modifiée en 2010 et autorise maintenant une eau cinq fois plus polluée. «Avant 2010, dès qu’on atteignait 20% de la VMax [valeur sanitaire maximale autorisée, ndlr], une interdiction temporaire de consommation était décidée par le préfet. Depuis 2010, il faut atteindre 100% de la VMax».

 «On trouve aussi des perturbateurs endocriniens dans l’eau de bouteille, parfois même davantage, à cause des plastifiants utilisés, comme le BPA ou maintenant le BPS»

 Extraits tirés de cet article très intéressant :http://www.liberation.fr/futurs/2017/01/13/les-perturbateurs-endocriniens-poison-dans-l-eau-du-robinet_1540972

 

 Charbon, carafes filtrantes, adoucisseurs et autres fontaines « purifiantes » ne sauraient vraisemblablement venir à bout de cette gangrène.

 

Du coup, on s’empoisonne à petit feu, avec une eau dont les qualités douteuses causent des dommages bien réels ou du moins sont soupçonnés d’agir directement sur la santé.

  La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des procédés de purification hyper performants. Dont l’Osmose inverse.

 L’osmose inverse est un système de purification associant différents filtres à Charbon Actif et à Sédiments, à une membranes faiblement perméable. Cette dernière avec des pores 10 000 fois plus petit qu'un micron (1 angstrom) purifie l'eau des éléments indésirables contenus dans l'eau du robinet.

 

Ce type de purification de l’eau existe depuis des années et est notamment très courant chez les navigateurs et astronautes.

 La double bonne nouvelle, c’est que depuis peu, vous pouvez avoir accès à cette eau pure dans vos magasins bio, qui la fournissent en vrac ; L'Eau H2Origine !

J’ai découvert ce système chez Bio golf à Theix. 

 

eau-filtrée-en-vrac

 

Vous achetez vos bouteilles (utilisables pendant 2 ans) et votre porte-bouteilles….vous remplissez vos bouteilles à la fontaine d’eau plate ou gazeuse…et vous pouvez consommer vos bouteilles dans les 15 jours.

Le gout de cette eau est parfait.

Les petits curieux, découvriront sur le fond de la bouteille, une adorable fleur de vie…dont la symbolique se mari parfaitement avec l’eau !  

 J’ai eu envie d’en savoir plus, très intéressée pour installer ce système chez moi. Cela fait de nombreuses années que j’y pense mais sans jamais avoir eu le temps de m’informer plus que ça.

 J’ai donc contacté la société Natarys , et ai pu échanger avec  Jacques Deslais ( Co-fondateur de la société Natarys).

L’accueil a été très chaleureux et l’échange vraiment déterminant ; cette entreprise est le fruit de passionnés. Convaincu du lien entre l'eau et la santé, Natarys mène une étude avec l'INSERM, avec le soutien de la BPI des Pays de Loire. Cela m’a donné l’envie de passer à l’acte et de prévoir l’installation d’un osmoseur chez moi très prochainement.

Différents produits sont à destination des particuliers et vous serez parfaitement conseillés.

Au niveau tarifs, on est sur 2 790 euros maximum pour le modèle Osmotic et 2 200 euros pour le modèle Mascardi-CK.

(Sachant qu’une promo est actuellement en cours avec 300 euros de remise sur l’Osmotic et 200 euros sur le Mascardi-CK)

Ce qui m’a également convaincue, c’est l’aspect revitalisation de l’eau après filtration. Car il est important de rappeler qu’une eau osmosée est totalement « morte »…dépourvue de minéraux….. et consommer une eau de ce type est déconseillé pour la santé car cette eau va littéralement lessiver les minéraux présents dans votre organisme (sodium, potassium, magnésium et autres oligo-éléments) ! Redynamiser une eau est donc primordial.

 C’est certes un investissement, mais pour ma part, la santé passe avant tout.

Quand on voit le prix d’un pack d’eau, la qualité déplorable du produit et les tonnes de plastique que cette consommation représente…..j’ai envie de dire : VIVE LA LIBERTE d’avoir un système de purification à la maison !

 Boire la pilule de ma voisine, la chimio de mon voisin et les pesticides environnants, chaque jour, plusieurs fois par jour, n’est pas plus goûteux que rassurant.

Ma décision est donc prise, je passe à l’eau pure en 2018.